Ambivalences

22 mars 2008

Ceux qui blessent

Ce soir, j'ai envie de parler des blessures et de ceux qui vous les soumettent.

J'aimerais parfois comprendre quel plaisir certains prennent à blesser les autres.

Ces personnes en qui vous avez confiance et qui sans vous expliquer, sans vous donner de raison, se détournent de vous parfois de façon douloureuse.

Pour moi il y en a plusieurs sortes ( abandon, trahison, humiliation )... Mais elles n'ont pas de sens, mise à part y déverser sont lot de pure méchanceté je n'en vois pas l'utilité. Toute revêtent le même visage, celui de l'amertume et des sentiments refoulés, de la jalousie parfois ou de la simple haine. Celui des nons dits.

Alors qund cela vous tombe dessus de façon si inattendue ( genre je me serais bien cassé une jambe aujourd'hui ) c'est comme si vous receviez une enclûme ! Les pensées les plus noires vous traversent, toutes sortes de questions vous hantent, le sommeil n'a plus rien d'apaisant et c'est comme si vous vous noyez intérieurement.

Et souvent, ceux qui vous font subir cette chose là l'ont eux même vécue. C'est bien là que je me demande pourquoi.

Parce que si cela vous attent aussi fort c'est parce que vous avez confiance, que vous avez foi en l'autre. Qui qu'il soit. Que vous seriez prêt à faire passer son bnheur e premier si un jour il fallait choisir.

Comment peut on blesser au point de marquer au fer rouge ?

Je crois que je me poserais toujours cette question et je crois que celle ci fait que je n'aurais peut être plus jamais vraiment confiance. Au fond je suis peut être naïve...

L'autre question à se poser et aussi quelle est sa propre responsabilité dans ce qui vient de nous arriver. Comment éviter de recommencer. Et si l'on a tant été blessé c'est je le répète par la fois trahie en l'autre. Mais c'est que cet autre vous avais apporté, qu'il a ces qualités qui le rendent irrenplaçable.

Alors finalement devant une blessure, il faut aussi savoir se demander  comment ( et si l'on en a les forces réussir à ) pardonner.

Je fais peut être dans le gnangan chers lecteurs,mais si j'ai bien une conviction, c'est que les plus belles relations sont celles qui surpassent les épreuves.Qui engagent un nouveau dialogue, plus sincère celui ci et qui au moins aide à comprendre.

Encore faut il réussir...

Posté par ButterflyBall à 22:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Bienvenue sur mon journal

A vous internautes que je ne connais pas, j'ai décidé de livrer mes pensées les plus intimes en toute confidentialité... Simplement par une pure envie égoiste...

Mais avant de vous dévoiler celles ci, je vais commencer par me présenter à vous.

Alors socialement je suis qui ?

Une nana de bientôt 23 ans, qui vit dans un trou perdu et qui passe beacuoup de temps sur ordi (ils sont mes meilleurs amis d'ailleurs). Je ne travaille pas, je ne suis pas une grande sociable et je ne ressens nullement le besoin de changer cela. Et je vis seule.

Mais alors c'est quoi mon caractère ?

Je suis une nana plutôt sauvage et autant dire que cela me convient. Je suis pourtant gentille mais j'ai un caractère emporté. Je suis une passionnée, une écorchée, une gamine, une nana dont tous les adjectifs se contredisent... En omme une personne difficile à décrire.

Pourquoi ai je créer ce blog ?

Bon, je le sais, ce blog ne changera pas la face du monde... Mais il me permettra de me livrer avec la plus grande sincérité et en tout anonymat, donc sans risque. En effet je pense que de se livrer à des proches est souvent une idée qui peut se retourner contre vous, je l'ai que trop vécu. Je ne vais pas pleurer sur mon sort (quoi que parfois...) mais livrer mes interrogations, mes observations, mes souvenirs, mes hommages. Ce sera triste, colérique ou gai peu importe. Ce sera moi et j'ai envie de pouvoir être moi en toute liberté.

Merci de votre visite !

Posté par ButterflyBall à 22:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]